L’ortie

L’ortie

Urtica dioica

Qui s’y frotte s’y pique, je vous parle aujourd’hui de cette rebelle mal aimée qui a pourtant tant à offrir, j’ai nommé l’ortie. Précieuse en cuisine, dans votre pharmacie familiale ou dans vos produits de beauté. Elle est extrêmement polyvalente et mérite vraiment que l’on prenne soin d’elle. Certes l’indomptable aux poils urticants ne se laisse pas facilement approcher mais laissez moi vous énumérer quelques unes de ses propriétés.

D’un point de vue nutritif, nous avons à faire ici à un super aliment, c’est une bombe en minéraux, protéines, vitamines et oligo éléments. La teneur en protéines de ses feuilles, couvre nos besoin en acides aminés. Elle contient de la vitamine B1, E, C, du fer, du zinc, du sélénium et du manganèse. Cela fait d’elle un puissant anti oxydant. Si vous vous sentez faible, si vous êtes fatigué et que le manque de tonus se fait sentir au quotidien, elle sera idéale en cure d’une dizaine de jours sous forme de tisanes. Il vous suffira d’infuser 20 à 30 gr de ses feuilles séchées dans 1 litre d’eau pendant 30 minutes et de boire cette préparation tout au long de la journée. Vous devrez ressentir très vite ses effets reminéralisants. Elle sera également exceptionnelle pendant les périodes de convalescence ou en cas d’anémie, puisque le fer qu’elle contient combiné à sa vitamine C permet une meilleure assimilation de ce même Fer chez une personne anémiante.

Détoxifiante et dépurative. Les substances alcalines qu’elle contient sont une aide précieuse pour contrer les déchets acides retenus dans l’organisme. Elles les capturent et son côté diurétique accélère l’élimination par les reins.

La chlorophylle qu’elle contient est également est équilibrante pour la flore intestinale, et si cette dernière est bien équilibrée, nous aurons une meilleure absorption des nutriments.

Vous pouvez la consommer fraiche en cuisine, la soupe d’orties est d’ailleurs délicieuse. En cuisine, il conviendra de cueillir plutôt de jeunes feuilles ou les têtes, les tiges et feuilles plus anciennes seront trop fibreuses. Surtout n’oubliez pas vos gants lors de la cueillette et évitez toujours les abords de routes polluées ou tout endroit susceptibles d’avoir été pulvérisé de pesticides, comme les bordures de champs par exemple.

Sous forme de poudre, elle peut également servir pour agrémenter une salade, une quiche ou un potage. Beaucoup de recettes existent et sont véritablement délicieuses.

En cosmétique l’ortie pourra être très bénéfique en soin pour les cheveux cassants, toujours grâce à ses nombreux minéraux. Elle tonifie le cuir chevelu, ralentit la chute et élimine les pellicules. Vous pouvez en l’utiliser en masque capillaire sous forme de poudre ou utiliser de hydrolat en lotion. Sur la peau, elle sera l’alliée des peaux atopiques ou acnéiques.

J’espère vous avoir réconcilié avec cette merveilleuse sauvage.

Prenez soin de vous .

Laisser un commentaire