Ma recette de baume aux plantes

Ma recette de baume aux plantes

Il y a 3 semaines, je vous ai montré comment fabriquer un macérât huileux de plantes, notamment celui de fleurs de lilas et de feuilles de laurier. Notre préparation étant au point aujourd’hui, je vous montre ma recette de baume aux plantes, que vous pouvez réaliser avec n’importe quel macérât huileux.

Bien sur vous pourriez utiliser votre macérât directement sur la peau, en massage mais le baume présente l’avantage d’être beaucoup plus pratique à transporter. Vous pourrez ainsi profiter des bienfaits hydratants et nourrissants de la cire d’abeille sur votre peau.

baume aux plantes

Dans cette recette, je vais également ajouter du beurre de Karité pour son onctuosité mais aussi pour ses merveilleuses qualités nutritives pour la peau. Mon baume d’aujourd’hui étant en plus destiné aux douleurs articulaires qui sont souvent des zones sèches et plus rugueuses, je pense principalement aux genoux et aux coudes.

Un des grand avantage du baume est son temps de conservation, en effet cette préparation ne nécessitant pas de phase aqueuse, elle va rester très stable et nous pourrons la conserver 2 à 3 ans dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. Je vous conseille d’ailleurs de mettre votre préparation dans des pots en verre opaques.

Pour apporter des antioxydants supplémentaires à votre baume, vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles comme la lavande, le romarin ou le tea tree. Ceux-ci pourront soutenir également l’action souhaitée, comme par exemple l’ajout d’huile essentielle de lavande dans un baume de plantain pour agir contre les coups de soleil. La vitamine E peut être utilisée comme antioxydant également si vous ne désirez pas ajouter d’huiles essentielles.

baumes aux plantes

Pour savoir si votre baume est toujours utilisable, il suffit de le sentir, si il sent la vieille friture et le rance, il est en fin de vie.

Et maintenant place à la recette.

La recette

  • 90 gr de Macérât huileux de plantes (ici le lilas et laurier)
  • 10 gr de beurre de Karité
  • 12 gr de cire d’abeille
  • 8 gouttes de vitamine E ou 4 gouttes d’huile essentielle (lavande, romarin ou tea tree) facultatif

Le mode opératoire est simple, bien entendu, désinfectez vos ustensiles et plan de travail au préalable. Placez ensuite le macérât, le beurre de karité et la cire d’abeilles dans un récipient au bain marie et laissez fondre en mélangeant. Une fois l’ensemble fondu, sortez du feu et ajoutez les huiles essentielles ou votre vitamine E et coulez la préparation dans les pots.

Pensez à mettre une étiquette pour y indiquer le nom de la préparation et la date de fabrication.

Vous pouvez mettre un peu au réfrigérateur pour que le baume prenne plus rapidement.

Voilà donc une recette très simple et que vous pouvez adapter cela vos besoins avec les plantes qui y sont adaptées.

Il n’y a plus qu’à vous mettre à la cueillette 😉

Laisser un commentaire