5 conseils pour devenir savonnier professionnel

Vous êtes nombreux à m’écrire et à me poser des questions sur le métier de savonnier. Vos questions m’ont inspirés ce nouveau format de vidéos dans lesquelles je souhaite partager mon expérience et mon quotidien.

 

Et aujourd’hui, je vais vous donner 5 conseils qui m’ont moi aidé quand j’ai créé mon entreprise.

 

Mon premier conseil, SAVONNEZ

Devenir savonnier

Il peut paraitre un peu bâteau, mais savonner, c’est en savonnant que l’on devient savonnier.

 

Exercer vous, vous allez devoir tout d’abord faire pas mal de test avant de trouver les formules qui feront votre marque, mais exercer vous ensuite avec de grande quantité, car c’est une chose de faire un kilo de savon pour sa famille mais ça en est une autre d’en faire 6 à 8 d’un coup.

 

Vous ferez des erreurs, il y aura des ratés, c’est normal, je sais que c’est difficile, que l’on aime pas gâcher les ingrédients, prévoyez un budget pour vos tests, mais entrainer vous.

 

C’est important pour vous faire la main, mais aussi pour être certain que cela vous plait, car si l’on aime créer dans sa cuisine, il faut que vous sachiez que par la suite vous allez surtout faire et refaire toujours les mêmes recettes et que finalement il restera moi de place pour la créativité. Il faut donc que vous aimiez faire également ces gestes encore et encore. Pour avoir conscience du métier au quotidien.

 

Formez-vous et informez-vous

Devenir savonnier

Vous formez, prendre des contacts avec d’autres savonniers et ne pas avoir peur de poser des questions.

 

C’était quelque chose de compliqué pour moi ça, car je suis autodidacte et j’ai un gros problème avec le fait de demander de l’aide. J’ai toujours peur soit de déranger, soit que l’on me trouve ridicule parce que je ne sais pas. Mais il est normal de ne pas savoir lorsque l’on débute et j’ai mis du tout avant d’affronter ma peur de demander. Si je n’étais pas tombée sur Michel, un savonnier que j’ai eu la chance de rencontrer et qui m’a expliqué la règlementation de manière simple et pratique. Je n’aurais peut-être jamais osé l’aventure.

 

Donc n’hésitez pas aller vers les gens et posez des questions, vous rencontrerez peut-être des refus mais la plupart des artisans sont toujours heureux de partager leur passion.

 

Voyez votre projet pas à pas

Devenir savonnier

Je le disais, la règlementation me faisait peur, au point que je me suis répétée souvent que cela n’était pas pour moi, pas possible, trop compliqué, je suis incompétente et je n’y arriverais jamais.

 

Et puis plutôt que de rester bloquée face à cette montagne d’informations incompréhensible. J’ai pris le temps de décomposer chaque information et j’ai avancé pas à pas. N’imaginez surtout pas que vous allez ouvrir demain, soufflez et prenez votre temps. Franchissez chaque étape une à une. Il y aura du travail, ça aussi vous devez en être conscient mais si la passion vous anime, vous y arriverez, c’est sûr.

Pensez Marketing

Devenir savonnier

Je sais que quand on est créateur ou artisan dans l’âme, on aime pas trop penser à cette notion de vendre mais elle est pourtant primordiale si vous souhaitez que votre entreprise fonctionne et que vous puissiez vivre de votre passion.

Rédiger votre plan d’entreprise, quelle sera votre image de marque ? quelle plus-value allez-vous donner à vos produits ? A qui et comment allez-vous vendre ? Comment allez-vous communiquer ? Quelles valeurs voulez-vous transmettre à travers de vos produits ?

Des structures existent pour vous aider, des coachs également, mais pensez-y dès le départ.

Ne restez pas seul avec votre projet

Devenir savonnier

Partagez avec d’autres entrepreneurs. Quel que soit l’activité lancer son entreprise est toujours synonyme de moments d’euphories, de peurs, de doutes, de stress. On passe parfois du rire aux larmes, aux découragements. Personnellement, je ne suis pas née dans un milieu d’indépendants, je ne connaissais rien au monde de l’entreprenariat, je n’avais jamais eu d’exemple autour de moi.

 

 Et j’ai très vite ressenti le besoin de communiquer avec d’autres, pour avoir des retours d’expériences mais aussi des conseils. Sentir aussi que ces phases que je traverse sont normales. Là aussi des structures existes, des groupes de partages. 

 

J’ai la chance d’être encouragée et soutenue par tous les membres de ma famille, qui ont tous cru en mon projet. C’est aussi très important.

 

Pour terminer, je dirais c’est un métier de passion, et que comme toute entreprise, il faut s’accrocher mais  tout est possible si vous y mettez tout votre cœur. 

N’hésitez pas à me dire si ce format vidéo vous plait, si vous avez des questions n’hésitez pas non plus.

Laisser un commentaire